Carmélites

Carmes

Laïcs du Carmel

Notre vocation

De nombreux chrétiens ont choisi de « vivre dans la dépendance de Jésus-Christ et le servir avec un coeur pur et une bonne conscience » (Règle Primitive de l’Ordre de la bienheureuse Vierge-Marie du Mont Carmel) en se mettant à l’école de la Vierge-Marie, du prophète Élie et de sainte Thérèse d’Avila, réformatrice du Carmel. 

Religieuses, religieux et laïcs du Carmel déchaussé veulent demeurer dans l’intimité du Dieu vivant par la prière silencieuse et inviter à le rencontrer par leurs services et l’intention apostolique de toute leur vie.

Spiritualité du Carmel

Avec la Vierge-Marie, les premiers ermites du Mont Carmel ont voulu « méditer jour et nuit la loi du Seigneur » (Règle Primitive, 8 ). Ils l’ont choisie comme Mère et comme Sœur.

Le prophète Elie est père du Carmel. Ses deux cris sont devenus les devises de l’Ordre du Carmel : « Il est vivant le Seigneur devant qui je me tiens ! » (1R 17,1 ;18,15) et « Je brûle de zèle pour le Seigneur, Dieu de l’univers ! » (1R 19, 10.14).

Sainte Thérèse d’Avila, réformatrice du Carmel, a donné à l’ordre du Carmel déchaussé l’oraison comme voie privilégiée de rencontre amicale avec Dieu et d’intercession pour le salut des hommes, et comme chemin de prière continuelle.

Avec la Vierge-Marie, saint Elie, sainte Thérèse d’Avila et les saints du Carmel, la spiritualité du Carmel s’offre à tous comme chemin d’union intime avec Dieu.

Scapulaire

Saints du Carmel

Histoire du Carmel

Oraison

Liturgie des heures

Sacrements

Accompagnement

Apprendre à prier

Vbi curarum abiectis ponderibus aliis tamquam nodum et codicem difficillimum Caesarem convellere nisu valido cogitabat, eique deliberanti cum proximis clandestinis conloquiis et nocturnis qua vi, quibusve commentis id fieret, antequam effundendis rebus pertinacius incumberet confidentia, acciri mollioribus scriptis per simulationem tractatus publici nimis urgentis eundem placuerat Gallum, ut auxilio destitutus sine ullo interiret obstaculo.

Vbi curarum abiectis ponderibus aliis tamquam nodum et codicem difficillimum Caesarem convellere nisu valido cogitabat, eique deliberanti cum proximis clandestinis conloquiis et nocturnis qua vi, quibusve commentis id fieret, antequam effundendis rebus pertinacius incumberet confidentia, acciri mollioribus scriptis per simulationem tractatus publici nimis urgentis eundem placuerat Gallum, ut auxilio destitutus sine ullo interiret obstaculo.